Fipoff – Épisode final

Nous avons laissé nos micros ouverts hier soir, pour votre plus grand bonheur.

Par Florence Morel et Claire Bargelès

Publicités

Les anecdotes de Sophie

Moment détente. Crédit Photo : Yann Lagarde.

Moment détente. Crédit Photo : Yann Lagarde.

Raconter les histoires drôles, c’est pas mon truc. Mais quand même, Sophie, hôtesse de caisse, de jurys, de salle depuis 14 ans au FIPA, elle en a de bien bonnes.


Pantoufles et magazines

Le FIPA, c’est un timing très serré : les films doivent commencer à l’heure. Oui mais voilà, quand la Présidente du jury se fait attendre, tout le monde attend. La pauvre gisait inanimée dans sa salle de bain de l’Hôtel du Palais, et a dû être transportée à l’hôpital. Alors Sophie, parce qu’elle prend soin de son jury, est venue lui apporter pantoufles et magazines. Du coup, l’hôtesse a été remerciée par un dîner en tête à tête avec la productrice belge, au restaurant de l’Hôtel du Palais, ouvert juste pour l’occasion. Plutôt sympa.

WANTED : DENT
Encore un retard. Cette fois d’un des membres du jury, qui finit par arriver, main devant la bouche, avec l’air sacrément embêté. Monsieur avait perdu une dent en dégustant un de ces fameux sandwichs du FIPA. Sophie, qui ne perd pas de vue la priorité des horaires, envoie le jury en salle de projection. Pendant ce temps, très professionnelle, elle part à la recherche de la regrettée canine sur le parvis du casino. Après un « appel à son ange gardien », mue d’une soudaine intuition, elle se retourne et trouve enfin la dent. Elle file retrouver le malheureux amputé, lui rend son bien et est remerciée d’une bise sur le front.

Être hôtesse au FIPA est donc un investissement de tous les instants et qui peut être très varié… Les anecdotes sont encore nombreuses, notamment un voyage dans un coffre.